Coaching pour ne plus être accro au smartphone — mon retour d’expérience (épisode 1)

Prendre le temps de vivre -- Coaching PepPsy -- tasse de thé -- carnet

Hello hello ! Je viens vous faire un petit retour sur une expérience que j’ai faite (enfin, que je suis en train de faire !). J’ai participé ces dernières semaines à un coaching proposé par la plateforme Coaching peppsy, pour apprendre à décrocher de mon smartphone. Cela faisait un moment que je trouvais que j’y passais (beaucoup) trop de temps, au détriment de ma famille et de moi-même, sans pour autant parvenir à me détacher de mon écran. Je remarquais que j’étais captivée (et captive!), obnubilée, que je recherchais sans cesse mon téléphone, que je ne pouvais aller nulle part sans lui (que ce soit pour faire des courses ou simplement pour aller aux toilettes), que je le consultais en permanence, de façon systématique et compulsive. Bref, je voyais bien que j’étais accro. Mais comme toute addiction, il me fallait du courage et de la volonté pour m’en sortir, et je n’avais ni l’un, ni l’autre. Je traversais une période difficile à la maison : les enfants m’en faisaient voir de toutes les couleurs (et c’est pas fini aha…), j’étais épuisée, déprimée, sans énergie, et mon téléphone était un excellent moyen de fuir mon quotidien et mes difficultés.

C’est à ce moment-là que j’ai vu passer, sur un groupe Facebook auquel j’appartiens, ce coaching. Son intitulé : Objectif bonheur : 5 semaines pour décrocher de son smartphone. Et si je m’inscrivais vite, je pouvais bénéficier du tarif de lancement. J’ai tout de suite su qu’il ne fallait pas que je laisse passer cette occasion, que j’avais besoin d’aide et que cette occasion était à saisir. Je me suis donc inscrite presque immédiatement, après avoir pris le temps d’en parler avec mon mari (<3), pour qu’il puisse être partie prenante dans mon cheminement. (À vrai dire, j’espérais un peu qu’il voudrait le suivre avec moi, mais cela ne l’a pas motivé plus que ça). Il était néanmoins tout à fait d’accord pour m’accompagner et me soutenir dans ma démarche. Il avait bien entendu remarqué que je n’étais pas en forme, et ne savait pas quelle solution me proposer : il était donc très content que j’en aie (peut-être ! ) trouvé une !

Résurrection : mon état d’esprit du moment, que j’ai illustré dans mon bullet journal.

J’ai donc commencé ce parcours de coaching fin février. Aujourd’hui, 5 semaines après, je me sens véritablement mieux dans ma vie. Comme une résurrection. Objectif bonheur, ce n’est pas de la publicité mensongère : ce coaching, ce n’est pas simplement une cure de désintoxication de téléphone. C’est véritablement un parcours vers plus de bonheur. On se recentre sur soi-même, on apprend à se connaître, à reconnaître ses faiblesses et utiliser ses forces ; on se confronte à la réalité et on apprend à en tirer le meilleur. Et puis, quand même, on se détache de son smartphone. Quand même.

Au début du coaching, j’ai installé une application pour savoir combien de temps je passais sur mon téléphone. Pour vous donner une idée concrète et mesurable des effets du coaching sur mon rapport à mon portable, je suis passée de plus de 6 heures d’utilisation quotidienne (oui, oui ! Bon, quand je déverrouille pour lire l’heure et que ça reste déverrouillé 3 minute, ça compte dedans, mais quand même) à moins d’une heure par jour. Parce que, tout simplement, je n’ai plus besoin de m’y réfugier. Aujourd’hui, par exemple, j’ai passé une journée toute nulle, avec des enfants braillards et pleins d’énergie pour les bêtises. Il y a quelques semaines, j’aurais passé ma journée sur Facebook ; aujourd’hui, j’ai utilisé mon téléphone pendant 1h10. Bon, ça montre quand même que j’ai tendance à m’y réfugier quand j’en ai marre. Mais il n’y a clairement pas de commune mesure !

Concrètement, qu’est-ce qui a changé chez moi ? Je suis beaucoup plus sereine, beaucoup plus détendue, beaucoup plus libre. Je ne suis plus sans cesse en train de chercher où est mon téléphone, de vérifier mes messages, de scroller sur les réseaux sociaux… J’ai le temps de vivre, en fait. Je fais des choses. Je lis des livres. Je dessine. Je me promène. Je bois du thé encore chaud. Je lis des livres à mes enfants sans me dire que je préférerais checker Facebook. Je cuisine (et je refais des chips aux épluchures). Je couds. Je souris. Je ris, même. Je respire. Je positive (et c’est pas mon genre). Je réfléchis. Je pense. J’écris. Je chante.
Bref, je (re-) vis. C’est hallucinant le temps que l’on passe perd sur un smartphone ! Et ce qu’on perd de vie. De qualité de vie, mais aussi de quantité de vie.

Les cadeaux d’anniversaire faits-maison : je n’aurais pas fait ça il y a quelques semaines !

En 5 semaines, j’ai vu la différence. Enfin, même en 3 semaines, à vrai dire. Peut-être que je n’étais pas si accro que ça, je ne sais pas… ? Ou alors (et je penche plutôt pour cette option ! ) le coaching est rudement efficace !

Bref bref, vous l’aurez compris, je suis complètement enthousiasmée par ce coaching, qui a littéralement changé ma vie et mon rapport à mon téléphone, mais aussi à mon quotidien ! Je vous parlerai plus en détail du contenu et du déroulement de ce coaching dans un autre article, parce que sinon ça va vraiment être trop long. Et comme je n’aime pas lire des articles trop long, je ne vais pas vous en infliger ici. Donc..: La suite au prochain épisode ! 😉

Jehanne

Si vous avez envie de vous inscrire pour la prochaine session de ce coaching (qui commence le lundi 13 mai) vous pouvez obtenir 50% de réduction avec le code promo MAMANLARDONS. N’hésitez pas, c’est une bonne affaire ! 🙂

Petite précision : J’ai informé Juliette que j’allais écrire sur le blog à propos de son coaching ; elle m’a donc gentiment proposé un partenariat. Comme l’article était prévu, je me suis dit que j’allais accepter pour que vous puissiez avoir, vous, une réduction. Si vous vous inscrivez avec mon code promo, je toucherai une commission de 20% ; si je n’avais pas accepté le partenariat, chaque inscription avec mon code m’aurait également rapporté un petit quelque chose, mais à vous, rien du tout. Voilà, vous savez tout ! 🙂

4 Comments

  • Hervé de PZP 2 mai 2019 at 17 h 29 min Reply

    Bonjour Juliette, j’ai découvert ce blog via Little Catho. Etant co-admin du groupe Laudato Si en action, j’ai donc plusieurs occasions de vous lire sur FB. Et je suis heureux de voir que ce coaching a porté des fruits chez vous ! Continuez ainsi, la vraie vie n’est pas dans les smartphones 🙂

    • Jehanne 2 mai 2019 at 17 h 42 min Reply

      Merci Hervé ! C’est tellement mieux, la vraie vie ! 😉 (Et je m’appelle Jehanne ! Juliette est la psy qui propose le coaching. 😉 )

      • Hervé de PZP 7 mai 2019 at 19 h 02 min Reply

        oui, désolé Jehanne, c’est un lapsus ! Je le savais mais mon inconscient devait penser à mon amie fondatrice du groupe Laudato Si 😉 Bonne continuation sans smartphone !

  • Coaching pour ne plus être accro au smartphone — concrètement (épisode 2) – La maman des lardons 17 septembre 2019 at 10 h 14 min Reply

    […] ! Comme promis la semaine dernière (si vous avez raté l’épisode 1, c’est par ici), je vous parle un peu plus en détail du coaching PepPsy que j’ai suivi pour ne plus être […]

Leave a Comment