Mon levain

Sur une idée de mon mari (<3), j’ai décidé de faire moi-même mon levain à la maison. Depuis notre arrivée à Prague, j’ai en effet commencé à faire le pain pour la famille, et j’ai une grosse consommation de levure de boulanger (ici, on en trouve très facilement dans le commerce). C’est notre côté écolo. J’en reparlerai sans doute.

Pour ce qui est du levain, j’en suis actuellement à mon deuxième essai : j’ai jeté ma première tentative vendredi, parce que ça faisait du jus, et que je n’arrivais pas à savoir si ça prenait ou pas. En fait, en cherchant mieux sur internet, je n’aurais sans doute pas dû. Enfin bref. En attendant, avec l’aide de P., j’ai commencé à en laisser mûrir un nouveau. On en est au troisième jour.

C’est assez simple, de créer un levain ! Il suffit de mélanger de l’eau et de la farine, et de laisser fermenter ! Ensuite, il s’agit simplement de nourrir le levain, puisqu’il s’agit d’un organisme vivant. Par exemple, voici comment je procède (je mettrai à jour cet article au fur et à mesure !).

Jour 1 : Dans un bocal en verre, j’ai mélangé 50g de farine (bio, la moins raffinée possible, pour permettre la fermentation) avec 50g d’eau minérale (les produits de traitement contenus dans l’eau du robinet on tendance à tuer les bactéries qui produisent la fermentation…).

Jour 2 : Après 24 heures de repos, j’ai donné son premier repas à mon bébé levain ! Le principe, c’est qu’on donne toujours au levain son poids en farine et en eau. Donc pour un levain de 50g de farine, je remets 50g de farine et 50g d’eau. Mais si vous suivez bien, demain, ce sera 100g de farine et 100g d’eau ! Alors forcément, on peut vite de retrouver avec une quantité astronomique de levain… Du coup, l’astuce, c’est d’en enlever la moitié de temps en temps. Pour ne pas gaspiller, on peut réutiliser ça très facilement ! Base de pâte à crêpes, par exemple… Ou de pâte à sel pour les enfants !

Jour 3 : J’ai donc nourri mon levain, avec 100g de farine et 100g d’eau. Et je vais encore le laisser reposer. J’attends qu’il fasse des bulles, ce qui sera signe de la prolifération des bactéries de levain. Pour l’instant, ça ne bulle pas trop. Par contre ça commence à bien sentir l’acidité, il paraît que c’est bon signe !

 

 

Jour 3

Jour 4 : Mon levain commence à buller un peu ! Et à être trop gros pour mon bocal… J’en ai donc enlevé un bonne partie, pour pouvoir continuer ma culture.

Là, j’avais déjà 400g. J’en ai enlevé 300.

Le voilà rafraîchi ! 🙂

Jour 5 : Pour lui laisser le temps de fermenter, je n’ai as nourri mon bébé levain aujourd’hui. Il commence à buller un peu plus, c’est bon signe ! La température idéale pour faire fermenter un levain est de 25°C. Vous imaginez bien qu’à Prague au mois de mars, on n’atteint pas cette température facilement, à moins de surchauffer l’appartement ! Du coup, forcément, ça prend un peu plus de temps… J’ai hâte qu’il soit prêt pour faire mon premier pain au levain !

Jour 5 : de plus en plus de petites bulles!

Jour 6 : Aujourd’hui, j’ai donné un petit repas de 50g à mon levain, qui bulle encore plus. Je pense que demain, il sera fin prêt pour faire du pain ! Mais à vrai dire, comme je débute et que je n’ai personne autour de moi pour me confirmer qu’il est « mûr », ça va peut-être finir en échec cuisant ! On verra… Je vous raconterai ça !

Jour 7 : Encore plein plein de bulles aujourd’hui ! J’ai bien fait de rapprocher le bocal du radiateur hier soir (je me suis attachée à lui, je ne voulais pas qu’il attrape froid, le petit chou!)… Je vais me lancer dans la préparation de mon premier pain au levain ! 🙂

 

 

 

Jour 8 : Après l’échec hier soir de mon premier pain au levain, j’ai redonné à manger à mon petit levain, et ce qui est impressionnant, c’est de voir à quel point il grossit tout seul !

Le trait indique le niveau du levain juste après son repas… Voyez comme il est monté tout seul !

4 Comments

  • Anjeszka 22 mars 2018 at 17 h 28 min Reply

    Je suis avec attention, ça fait partie des projets sur ma liste ZD 😉

  • Mon pain au levain – La maman des lardons 28 mars 2018 at 10 h 13 min Reply

    […] que j’ai un levain canon, il me faut bien l’utiliser ! J’ai fait une première tentative la semaine dernière, […]

  • Ganuchaud Marie Nadine 31 mars 2018 at 1 h 43 min Reply

    Bravo Jehanne ! J’espère que ton pain au levain va bien lever. En tous cas, vu le mal que ça t’a donné, n’oublie surtout pas de prélever un bout de pâte pour le pain suivant, sinon tout sera à recommencer ! Ça m’est déjà arrivé.?

    • Jehanne 31 mars 2018 at 12 h 45 min Reply

      Merci Marie-Nadine ! Ma technique pour avoir toujours du levain quand j’en ai besoin, c’est d’en faire plus que ce dont j’ai besoin pour faire un pain. Après ça, je n’ai plus qu’à le nourrir suffisamment pour qu’il continue de pousser, et pour en avoir assez pour le pain et le levain suivants ! ? Du coup, j’ai toujours un levain dans un bocal.

Leave a Comment