Notre recette testée et approuvée de shampoing solide

Shampoing solide fait-maison diy tuto

On m’a demandé la recette du shampoing solide que nous utilisons à la maison. Je la publie donc ici, ce sera plus facile à retrouver pour ceux que ça intéresse que dans des commentaires de post Instagram !

C’est une recette très simple, et rapide à faire, et qui dure longtemps (je pense, deux ou trois mois pour un usage tous les 2 jours pour deux adultes).

Ingrédients :


– 50 g de SCI (le tensio-actif qui permet au shampoing de mousser. Son petit nom complet, c’est Sodium Cocoyl Isethoniate. À répéter 10 fois très vite 😉 )
– 8 g  d’eau bouillie
– 8 à 12 g  d’huile de coco (ou autre huile ou beurre végétal)
– 8 g d’argile blanche (très efficace contre les pellicules, elle permet également de réguler les émissions de sébum)
– quelques gouttes d’huiles essentielles (facultatif). En ce qui nous concerne, ayant des tendances aux pellicules, nous utilisons Tea-tree et/ou Ylang-ylang, pour leurs propriétés antiseptique, cicatrisante, et revitalisante.

Marche à suivre :
Au bain-Marie, faites fondre le SCI, l’eau et l’huile de coco. Lorsque vous obtenez une pâte homogène, retirez du feu et laisser refroidir quelques instants.

Incorporez l’argile blanche et les huiles essentielles, et mélangez jusqu’à ce que tout soit le plus lisse possible (c’est-à-dire pas hyper lisse, vous verrez ;)).


Mettez la pâte obtenue dans un petit moule à muffin (en silicone c’est mieux pour démouler… Parce qu’il n’est évidemment pas question de beurrer le moule ! ) et tassez bien. Placez le moule au congélateur pendant une demi-heure.


Démoulez ensuite votre petit pain de shampoing et laissez le sécher à l’air libre sur un torchon pendant 3 jours. Il est alors prêt à être utilisé !

Comme vous le voyez, c’est vraiment très simple. Plus facile à faire qu’une mayonnaise ! Nous utilisons cette recette depuis au moins un an, je pense, et elle a été très efficace pour nous, notamment pour l’aspect anti-pelliculaire. Il est toutefois possible de l’adapter et d’en changer quelques ingrédients pour lutter contre les cheveux gras (remplacer l’huile de coco par de l’huile de noisette, utiliser les huiles essentielles de sauge sclarée ou lavande vraie…), ou autres problèmes de cheveux.

NB :  soyez vigilants avec les huiles essentielles, elles ne sont pas des parfums ! Elles ont des propriétés très puissantes, et certaines sont déconseillées aux femmes enceintes, allaitantes, enfants, ou autres catégories. Renseignez-vous donc bien avant de choisir ! De nombreux sites internets fiables peuvent vous y aider ( huile-et-sens.com, compagnie-des-sens.fr, ou autres).

Si vous testez la recette, n’hésitez pas à me faire un petit retour ! Nous avons testé plusieurs recettes avant d’être satisfaits de celle-ci, donc il est tout à fait possible qu’elle ne vous convienne pas. Il existe de nombreuses autres recettes, à vous de trouver celle qui vous correspondra ! 

À très vite!

Jehanne

8 Comments

  • Albin 26 octobre 2018 at 18 h 01 min Reply

    Chouette une recette ! Et où peut on trouver les principaux ingrédients ( Sci,argile,….). Plutôt droguerie, chez le mécano du bout de la rue ??? Car je me demande bien dans quel type de magasin je dois aller !
    Merci

    • Jehanne 26 octobre 2018 at 21 h 36 min Reply

      Hello ! L’argile peut se trouver en pharmacie ou magasin bio,ainsi que les huiles essentielles. L’huile de coco en magasin bio aussi, et le sci se trouve facilement sur internet. Vouala ! 😊

  • Gloria 24 janvier 2019 at 10 h 53 min Reply

    Coucou Jehane,
    Après des mois de recherches dans mes magasins alentours, je me suis ENFIN procuré le tensio-actif x) mais j’ai pris du SCS (car un peu plus naturel que le SCI).
    Mais du coup tu penses que c’est les mêmes dosages ?

    • Jehanne 24 janvier 2019 at 11 h 24 min Reply

      Coucou Gloria ! Je n’ai jamais essayé d’utiliser le SCS, donc je ne pourrais pas te répondre avec mon expérience… En revanche, de ce que je peux voir un peu en cherchant sur internet, ça a l’air assez similaire, donc tu peux essayer ! En plus, j’ai l’impression que le SCS est mieux pour la solidité du shampoing. Bonne tambouille ! 😉

  • 99 choses (plus ou moins) faciles à mettre en place pour faire sa « transition écologique ». – La maman des lardons 10 juillet 2019 at 16 h 10 min Reply

    […] 46- Passer au shampoing solide. Dans les déchets faciles à éviter, il y a les bouteilles de shampoing. Si vous passez au shampoing solide (qui ressemble, en gros, à un savon, et qu’on utilise de la même façon), non seulement vous éviterez tous les perturbateurs endocriniens qui s’y trouvent, mais vous aurez aussi un certain nombre de déchets en moins dans votre poubelle. Pourquoi j’ai mis ce changement dans les « moyens », et pas dans les faciles ? Parce qu’il faut trouver le shampoing qui ira bien à vos cheveux, et que votre cuir chevelu s’y habitue. Mais en vrai, ça vient très vite. (Notre recette ici). […]

  • Marie-Cécile de Lajudie 12 juillet 2019 at 16 h 50 min Reply

    Merci Jehanne pour le cadeau de ce petit shampooing solide ! Voilà qui m’a convaincue de m’y mettre à mon tour… L’essayer, c’est l’adopter ! Car il mousse vraiment (je craignais un peu de devoir savonner chaque cheveu^^) et de plus, c’est tout de même très commode pour voyager. Surtout en avion ! Et toutes ces bouteilles en plastique économisées… Je lis que le SCS est moins adapté aux cuirs chevelus sensibles, donc je vais rester sur le SCI pour ma part !

    • Jehanne 12 juillet 2019 at 16 h 57 min Reply

      Heureuse que ça te plaise !! C’est vrai qu’une fois qu’on essaie, on est vite convaincu. Clairement, on ne changera pas de recette de sitôt !

  • Pourquoi les huiles essentielles sont à utiliser avec parcimonie et prudence – La maman des lardons 15 octobre 2019 at 19 h 41 min Reply

    […] soigner sa peau ou ses cheveux, ok ! C’est même très bien ! Par exemple, je mets dans mon shampoing solide quelques gouttes d’huile essentielle d’Ylang-ylang, parce qu’elle permet de lutter contre les […]