Pour réduire mes déchets… je les mange.

Graines de courges

Nous habitons un chouette appartement dans lequel il fait bon vivre…mais où nous n’avons pas accès à un jardin et n’avons pas la place de mettre un compost. Et depuis que nous achetons toutes les semaines une box  de légumes bio, notre quantité de déchets organiques a littéralement explosé. Du coup, même si nous avons fortement réduit notre production de déchets plastiques, notre poubelle se remplit toujours à vitesse V, et c’est parfois un peu frustrant de la descendre si souvent ! 
Nous avons donc commencé une phase de test qui consiste à… manger nos déchets verts (dans la limite du raisonnable, bien entendu ! 😉 ). Je vous propose donc quelques recettes à base de détritus organiques, faciles à réaliser bien entendu (parce que je suis une bonne grosse paresseuse de la cuisine…).

Les chips d’épluchures

Super simple à réaliser, et franchement pas mauvaises, les chips d’épluchures vous permettent, comme leur nom l’indique, de manger les épluchures à l’apéro ! Bien plus healthy que les Pringles (je confesse que les Pringles  goût vinaigre sont mon péché mignon), et vraiment faciles à faire. Voici comment procéder.
Avant de cuisiner vos légumes (bio de préférence, car les pesticides se concentrent dans les peaux et les noyaux des fruits et légumes), lavez-les soigneusement pour en ôter toute trace de terre ou autres joyeusetés pas comestibles. Pelez-les et mettez les épluchures de côté. Préparez votre plat, tranquillement. Et pendant qu’il cuit, revenez à vos déchets ! Placez-les à plat sur une plaque de cuisson (ou dans un plat, d’ailleurs, on s’en fiche un peu, l’idée est simplement que ce soit bien à plat), et versez-y un filet d’huile d’olive, salez et poivrez à votre convenance (vous pouvez aussi y ajouter des épices, bien entendu), et enfournez un quart d’heure. Vos épluchures vont griller et donner de délicieuses chips !

Pour l’instant, je n’ai testé qu’avec les pommes de terre, mais je vais bientôt tenter avec des carottes. Vous pouvez aussi tenter les patates douces, le panais, etc., ou même des fruits si vous aimez les chips sucrées.

Les graines de courge ou de potimarron

C’est la saison des cucurbitacées ! En préparant  votre soupe de potimarron ou de courge, pensez à récupérer les graines. Nettoyez-les soigneusement, puis laissez-les sécher à l’air libre sur un torchon pendant une nuit. Le lendemain, passez-les au four, selon la même méthode que les épluchures. Vous pouvez ensuite les consommer dans une salade, sur une soupe (de courge, au hasard!), ou même à l’apéritif pour ce qui est des graines de courge (les graines de potimarron son plus amères, et donc moins agréables à manger sans accompagnement).

Tisane d’épluchures de fruit

Mes lardons aiment bien manger une pomme pour le goûter. Je les leur pèle, et je garde les épluchures (et même les queues!) pour en faire des infusions ! Pour cela, je fais griller les pelures de pomme au four, jusqu’à ce qu’elles soient bien sèches (et même un peu caramélisées, parce que c’est bon le caramel !). Lorsque j’en ai récupéré une quantité suffisante, je les passe rapidement au mixeur pour avoir des petits morceaux, et je les mélange avec de la verveine, par exemple. On peut aussi simplement faire pomme tout court, ou alors pomme-poire, etc. Tout est permis ! 🙂 Je stocke cela dans un petit pot de confiture, et j’en mets dans ma boule à thé quand je veux me faire un petit pisse-mémé.

Pomme-verveine !

Vous pouvez également, sur le même modèle, récupérer les zestes d’agrumes pour vous faire des thés aromatisés (ou même une tisane pomme-citron). Pour cela, enlevez soigneusement le ziste (c’est-à-dire la membrane blanche qui recouvre l’intérieur du zeste), et faites sécher la peau au four, comme pour les pommes. Vous pourrez ensuite la hacher pour aromatiser vos thés, mais aussi pour en mettre sur les salades ou desserts.

Je sais qu’on peut faire des gâteaux à base de peaux de banane, c’est mon prochain test ! Si vous avez des recettes à me conseiller, n’hésitez-pas. Je mettrai cet article à jour au fur et à mesure de mes nouvelles expériences culinaires à base de déchets.

Bref bref, pour sauver la planète, mangez vos détritus, ils sont bons et pleins de vitamines ! Bon appétit !

Jehanne

12 Comments

  • Vero 1 novembre 2018 at 22 h 15 min Reply

    Tu m’epates, que de bonnes idées ! J’ai un compost qui me fait du bon terreau, mais j’avoue que les chips d’epluchures de pdt c’est vachement tentant 😍😄👍

    • Jehanne 2 novembre 2018 at 9 h 09 min Reply

      Si vous venez nous rendre visite on vous en fera 😉

  • Anjeszka 2 novembre 2018 at 11 h 53 min Reply

    Trop bien, je vais pouvoir faire des apéros ZD !! Merci pour les idées, j’attends les suivantes avec impatience, même si je n’en mets pas beaucoup en application pour le moment, ça ne saurait tarder 😁

    • Jehanne 2 novembre 2018 at 11 h 56 min Reply

      Le temps que je trouve d’autres idées, tu as le temps de commencer les chips de pelures ! 😉

  • Anne klay 4 novembre 2018 at 12 h 14 min Reply

    Question bête pour les graines de courges: est ce que vous les pelez avant de les manger?

    • Jehanne 4 novembre 2018 at 12 h 30 min Reply

      Bonjour ! Non, je les mange comme ça, « tourte crues » si je peux dire ! 😉

  • Iza 12 novembre 2018 at 23 h 45 min Reply

    Bonjour, j’ai fait le cake aux peaux de bananes du livre « Epluchures » de Marie Cochard, il faut mixer (ce qui donne une purée à la couleur …. pas engageante), et les gâteaux sont parfumés sans aucun morceau. Ici on fait aussi : le vert des poireaux en soupe, les épluchures de légumes avec une carcasse de poulet pour faire du bouillon.

    • Jehanne 12 novembre 2018 at 23 h 51 min Reply

      Bonjour Iza, merci pour votre commentaire ! Le livre de Marie Cochard est sur ma wish list (chéri, si tu passes par là… 😉),et j’ai justement reçu une belle quantité de bananes dans ma box bio de cette semaine ! Merci pour le tuyau ! Je ne me suis pas encore essayée aux bouillons d’épluchures, mais je vais faire ça cet hiver ! En attendant, j’ai fait une soupe de fanes de radis et feuilles de céleri cette semaine, simple et efficace !
      J’espère que le blog vous plaît ! Et à bientôt pour davantage de recyclage de déchets ! 😉

  • Blandine 16 janvier 2019 at 21 h 30 min Reply

    Coucou, c’est tentant tout ça ! Mais peux-tu préciser les températures de cuisson ? Je suppose que c’est pas trop chaud, pour ne pas tout cramer !?

    • Jehanne 17 janvier 2019 at 11 h 15 min Reply

      Coucou ! 🙂 Je fais ça un peu au pif… Généralement quand le four est en train de chauffer pour autre chose ! Donc c’est pas trop chaud, mais de plus en plus ! En général je suis dans la cuisine pendant ce temps-là, donc je surveille d’un oeil tout en préparant autre chose ! Ça ne t’aide pas des masses, désolée… 😉

  • 99 choses (plus ou moins) faciles à mettre en place pour faire sa « transition écologique ». – La maman des lardons 3 juillet 2019 at 12 h 30 min Reply

    […] Une fois qu’on a trouvé quoi en faire, c’est vraiment super simple. J’en parlais dans cet article il y a quelques […]

  • Recette anti-gaspi : le bouillon-cube d’épluchures – La maman des lardons 23 octobre 2019 at 12 h 38 min Reply

    […] Salut salut ! Aujourd’hui, je vous propose une petite recette facile et utile, qui permet de manger ses déchets (ou presque) : celle du bouillon-cube d’épluchures-sauvées-temporairement-de-la-poubelle. L’objectif ? Remplacer votre cube Knorr tout rempli d’additifs pas forcément les meilleurs pour votre santé et la planète (et sur-emballés) par du fait-maison-anti-gaspi. Et vous connaissez ma passion pour le mangeage de déchets…! […]

Répondre à Iza Cancel Reply